2017 s’en va avec ses réussites ou insatisfactions, forte d’un an de vécu en Hauts-de-France qui a permis d’apprécier les habitudes de nos partenaires et nos différences. Nos voisins poursuivent leur fonctionnement et nos spécificités sont esquivées. Nous aimerions être plus écoutés et pris en compte mais la volonté d’une ligue à 5 reste notre objectif. La ligue doit se construire pour que le tennis de table se développe.

 

            2017 a connu la descente de 2 des 3 équipes de N3 compensée récemment par une montée en N2, une première depuis 2001 et un retour en N3.

Ce sont les fleurons de notre département avec les jeunes qui évoluent individuellement en N1. Pour élever le niveau, c’est vous, clubs, qui avaient la solution en élargissant votre public, améliorant votre technique. Est-ce rêver qu’imaginer avoir l’effectif du Pas de Calais (5000 licenciés) dans 10 ans ? Le comité peut vous seconder et mieux connaître vos besoins et vos freins.

 

              C’est également en 2017 que des anomalies sur des feuilles de rencontre ont été pointées. A tout niveau du championnat, les règles s’appliquent et nul n’est censé les ignorer. Les signatures d’une feuille attestent de l’exactitude du déroulé et engagent les signataires. Les sanctions financières et sportives de notre règlement seront appliquées en cohérence avec celles de la ligue, nos règles départementales prenant en compte les difficultés de l’échelon (équipes incomplètes, féminines, …). La compétition des 500 points par sa forte fréquentation confirme la justesse de cette épreuve pour beaucoup de joueurs, elle est source de motivation et d’encouragement.

Soyez rigoureux et fidèle aux règles. Profitez des actions comme les futurs colloques (12 janvier, 2 et 10 février) pour former des joueurs responsables dans chaque équipe.

 

           2018 ouvre ses portes vers de nouveaux horizons. Elle sera aussi l’année de la détection, vivier des futurs talents. Il est urgent de reconquérir un public Jeune. Notre 8ème place par équipes au Minicom’s, compétition nationale poussins et benjamins, induit une marge de progression à peaufiner qui nécessite des effectifs plus larges. Espérons que 2018, avec la perspective des JO, dynamise les collectivités envers le sport, les équipements pour que nos 2 compétitions restantes trouvent un hébergement. Rêvons encore à un développement des aides et l’expansion des cadres techniques. Rendez vous le 8 janvier pour construire cette nouvelle année.

 

2018 doit être un engagement fort de tous dans les activités des Hauts-de-France et dans toute action qui fera grandir le tennis de table dans l’Oise.

 

           Sonia et les membres du comité me rejoignent pour vous apporter les meilleurs vœux de bonheur pongiste, de santé et de réussite.

 Que 2018 et le tennis de table vous comble.

Meilleurs vœux à tous.

 

Martine DRAY

création de site internet avec : www.quomodo.com